La base de données du CSÉC

La base de données du CSÉC, ORCA, sera alimentée entre autres par une grande variété de documents provenant de la majorité des recherches sur les oeuvres canadiennes. Ces documents, tirés de données préexistantes qui seront converties et améliorées, incluront des données biographiques et bibliographiques ainsi que des données de publication ou encore des données chronologiques et géographiques.

Les projets de développement permettront de s’assurer que la base de données ORCA repose sur une collection de données historiques à propos d’auteurs canadiens de genres divers et notamment au sujet d’écrivaines dont la sous-représentation demeure un problème dans l’histoire littéraire du Canada. L’ajout d’informations biographiques et bibliographiques de la plus haute importance sur plus de 1000 auteurs, combinée à l’ensemble des données du GIS, offrira à la communauté universitaire une opportunité de découvrir les immenses capacités et possibilités proposées par le CSÉC.

Ces projets clés, dont certains sont également des projets sources, joueront un rôle non négligeable dans la formation du CSÉC. Ils permettront de s’assurer de la totale fonctionnalité du collaboratoire dans son approche de la recherche à venir ainsi que de la compatibilité des types de medias et de fichiers (ex : texte, HTML, texte encodé, format pdf, images, audio et vidéo). Grâce à ces projets, le CSÉC pourra prendre en charge divers types de recherche et d’engagements scientifiques, variant de l’édition ou de la production d’une collection individuelle ou collaborative, au partage des résultats d’une rencontre, en passant par la production de travaux universitaires d’origine numérique. Les projets pilotes varient également de travaux individuels à de grands projets d’équipe.

Ensemble, ces projets techniques forment le noyau de l’infrastructure du CSÉC qui comprend la base de données, une multitude de services en ligne et une interface utilisateur. Le développement de la plateforme demeure avant tout un travail d’équipe. Il s’appuie sur la supervision et l’expertise des chercheurs du CSÉC, sur la communauté de développement de logiciels open source et sur le partenariat de nombreux groupes tels que le laboratoire de recherche et d’ingénierie informatique, les bibliothèques de l’Université de l’Alberta et autres partenaires du secteur privé. Certaines parties de l’infrastructure ne sont pas encore entrées dans leur phase de développement.

Ces projets de recherche incluent des projets littéraires qui ont pour intention d’utiliser l’infrastructure du CSÉC et dont les sujets et besoins de recherche sont pris en compte dans le développement même de l’infrastructure. Ce groupe comprend également des projets liés au développement d’une infrastructure numérique pour les études littéraires ou encore des projets prototypes qui pourraient par la suite être développés dans le cadre du Collaboratoire.

Ces projets actifs de recherche sont autant de partenaires majeurs dans le développement du Collaboratoire. Ils contribuent au développement de la plateforme à travers l’apport d’informations mêlant de grandes communautés d’utilisateurs ou directement à travers la collaboration à la production de parties intégrantes à la plateforme.